Ferme Durr

Boofzheim (67) – au cœur du Ried alsacien

 

ferme-durr-1.jpg

Ils font de leurs mains

Anne-Marie et solène Durr

+ 6 salariés en production, 3 salariés sur l’élevage et 10 salariés en commercialisation

 
prix-justes.png
 

En vente chez Côté Nature

Laits fermentés (yaourts, probiotic'k, fromages frais...)

Laits gélifiés (flans, crèmes dessert ...)

Fromages affinés (tommes, bürekass ...)

 
 Un salarié de l'exploitation

Un salarié de l'exploitation

Leur plus grande fierté

" À la Ferme Durr, on est fier de se battre pour maintenir des prairies naturelles alors que 80 % d’entre-elles ont disparu en près de 40 ans. Fier de protéger la biodiversité des terres par une fauche tardive favorisant les nidations et la reproduction des insectes et des animaux. Fier de participer au maintien de l’agriculture biologique en collectant et transformant le lait des éleveurs bio alsaciens isolés des circuits de collecte classiques. Fier enfin de maîtriser la production d’un bout à l’autre de la chaine : de l’élevage au client dans un souci de qualité, de respect des hommes et de l’environnement. "

 
 
 

L'histoire de la Ferme durr

A la Ferme Durr, l’âme de la ferme, c’est Raymond. C’est lui qui en 1972 lors de la reprise de l’exploitation familiale, se lance dans l’agriculture biologique. Très engagé dans la préservation de l’environnement, c’est lui aussi qui, en 1982, expérimente un projet pilote d’exploitation de gaz méthane issu de déjections animales destiné à fournir l'énergie à la laiterie. C’est lui aussi qui s’est battu pour sauvegarder les prairies naturelles au moment où la quasi-totalité d’entre-elles disparaissaient au profit des grandes cultures. À la Ferme Durr, les vaches laitières mangent de l’herbe et sont laissées en pâture le plus possible. Le bien-être des animaux et l'affouragement à partir d'herbe fraîche sont ainsi une priorité.

Aujourd’hui, c’est grâce à Anne-Marie que l’histoire de la ferme continue. Et Solène, leur fille, qui prend la relève avec une nouvelle dynamique prometteuse…

 

L'exploitation

170 hectares partagés entre les pâturages, les prairies naturelles de fauche, et les cultures (blé, maïs, soja, orge, luzerne)

180 bovins dont 60 vaches laitières qui donnent 1000 litres par jour transformés sur place.

Élevage de porc sur paille permettant de valoriser le lactosérum issu de la transformation du lait, les céréales et la luzerne.

 

Les particularités de la Ferme durr

Les vaches de la Ferme Durr mangent de l’herbe fraiche, ce qui donne un lait très typé qui a du goût, se rapprochant des qualités de lait de montagne, précieux pour la santé.

Chaque produit fait l'objet d'une fabrication artisanale. Ici, on perpétue la tradition du caillage et du refroidissement en bidons pour élaborer des yaourts aux fruits de texture veloutée et ferme.

La faible mécanisation des procédés de fabrication et de conditionnement permet le recours à une main d'œuvre locale plus importante avec une cadence horaire 5 à 50 fois moins élevée qu'un processus industriel.

 

LEURS PROJETS

La reprise en cours de l’exploitation par Solène la fille d’Anne-Marie et Raymond promet des nouveaux projets.